Norme ISO 14001 : définition

La norme ISO 14001 permet d’évaluer l’empreinte écologique de l’entreprise et de mettre en oeuvre un système de remédiation et d’actions correctives. Aujourd’hui plus que jamais, les activités humaines ont un impact environnemental important que l’on peut constater chaque année davantage, éclairés par le réchauffement climatique en cours. Il est primordial de pouvoir mesurer notre impact afin de le réduire à un niveau acceptable pour la préservation de la planète à courte échéance. Chaque entreprise est concernée et doit pouvoir maîtriser l’impact de ses activités professionnelles sur l’environnement et le climat.

Table des matières

La norme ISO 14001 : principe, définition et champ d’expertise

La norme ISO 14001 appartient à la famille des normes ISO 14000, c’est un outil référentiel pour les entreprises qui souhaitent réduire leur empreinte carbone et mener des actions concrètes dans cette optique éco responsable.

Les certifications ISO 14000

Mises en place par l’Organisation Internationale de Normalisation (en anglais, ISO pour International Standard Organisation, créée en 1947 et regroupant 140 pays dans le but d’élaborer des normes internationales pour les industries et le commerce dans le monde entier), la série de normes ISO 14000, est un programme de management environnemental à l’échelle internationale, défini en 2015 qui regroupe :

  • des normes d’organisation
  • des outils pour réaliser un audit environnemental ou un bilan carbone des entreprises
  • des normes pour élaborer un cahier des charges précis sur les services et produits générés par les entreprises.

Qu’est-ce que la norme ISO 14001 ?

Depuis 1996 (puis revue en 2004 et finalisée en 2015), la norme de certification environnementale internationale ISO 14001, dont la mise en oeuvre est basée sur le volontariat, s’adresse aux entreprises et organismes de toutes tailles implantés dans le monde entier, qui souhaitent réduire leur impact environnemental, quelles que soient leurs activités, services et produits (agroalimentaire, industries pharmaceutiques, métallurgie, textile…), pour répondre aux exigences légales du public en matière d’amélioration continue de la performance environnementale de l’entreprise.

Il est important de bien noter que chaque entreprise est libre dans sa démarche de mise en place de normes et son degré d’implication peut être variable, la norme ISO 14001, comme les autres, est une recommandation, non une obligation légale.

Comprendre les exigences de la norme ISO 14001

Les 18 exigences réglementaires de la norme internationale sont réparties en 6 chapitres ou lignes directrices :

  • les exigences générales, qui englobent les aspects environnementaux de la démarche de l’entreprise
  • la politique environnementale, qui détermine les objectifs et cibles de l’entreprise pour atteindre la norme
  • la planification de la mise en place de normes dans le respect d’un calendrier préalablement défini
  • la mise en oeuvre des actions pour satisfaire la politique environnementale de la société, englobant la prise de décision et la démarche environnementale retenue pour atteindre les objectifs prévus
  • les contrôles et actions correctives d’évaluation des progrès réalisés par l’entreprise en matière d’environnement
  • la revue de la direction pour l’évaluation de la conformité législative et du fonctionnement du programme de management environnemental mis en oeuvre.

Comment mettre en oeuvre un système de management environnemental efficient ?

Identifier les exigences publiques et les impacts sur l’environnement de l’activité de l’entreprise par un audit interne ne suffisent pas pour obtenir la certification ISO 14001 : il s’agit de mettre en place un système véritablement conforme à la norme et qui apporte des solutions efficaces pour l’environnement et la satisfaction des clients à courte comme à longue échéance.

En clair pour espérer obtenir la certification ISO 14001, il faut intégrer les exigences réglementaires à la politique environnementale de l’entreprise et mener des actions concrètes pour la protection de l’environnement : rester économiquement viable en tenant compte des risques environnementaux et en y remédiant autant que possible.

Cela peut passer par plusieurs actions, en lien avec la RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) qui inclut un volet écologique (liste strictement indicative et non exhaustive) :

  • audit énergétique de l’activité de la société pour proposer une amélioration de la performance énergétique des locaux (avec une baisse des coûts de production par les économies d’énergie ainsi réalisées grâce à une consommation d’énergie maîtrisée et réduite)
  • sécurité des denrées alimentaires par une logistique et une conservation adéquats
  • gestion des déchets par l’analyse du cycle de vie de nos déchets (l’une des questions centrales des enjeux environnementaux actuels), leur tri et leur traitement
  • réduction de la pollution liée aux transports et industries
  • amélioration de la santé et sécurité au travail
  • sensibilisation pour la diminution des risques professionnels et des risques environnementaux…

Des solutions de compensation carbone volontaires

Obtenir les certifications ISO 14001

Toute entreprise qui souhaite faire valider l’amélioration continue de ses performances environnementales doit se rapprocher d’un organisme de certification, seul habilité à délivrer le précieux sésame, gage de l’implication de l’entreprise dans les enjeux environnementaux actuels.

Les étapes de la démarche de certification ISO 14001

Aujourd’hui, toutes les parties intéressées de près ou de loin (clients, fournisseurs, partenaires financiers, prestataires sous-traitants, usagers, consommateurs…) favorisent les entreprises qui s’engagent dans le respect de l’environnement et dans une démarche qualité de management de l’environnement visiblement et concrètement effectifs.

Une entreprise qui prouve et démontre publiquement l’amélioration continue de ses performances environnementales peut être appuyée par un organisme de certification accrédité aux normes ISO 14001 : la délivrance du certificat est effective après 3 ans et renouvelable.

L’organisme certificateur réalise un premier audit au sein de l’entreprise pour vérifier ses principes de management environnemental et leur mise en place sur une période courte (2 à 4 jours) puis d’autres si besoin à intervalle régulier ou non jusqu’à atteindre la conformité prévue par la norme ISO 14001.

Norme ISO 14001 : définition
Norme ISO 14001 : définition

Quels avantages pour l’entreprise certifiée ISO 14001 ?

Outre la fidélisation de ses partenaires et usagers, le principal avantage à être certifié ISO 14001 est de pouvoir anticiper le changement climatique à venir. En effet, la délivrance du certificat repose sur la validation d’actions menées, en cours et à venir, mises en oeuvre pour réduire l’empreinte carbone, les émissions de gaz à effet de serre et l’impact néfaste des activités humaines sur l’environnement. Donc une entreprise qui entame dès aujourd’hui la démarche prend de l’avance sur les enjeux environnementaux à venir et sur ses concurrents.

loading...